Fonds Jean-Pierre Olivier de Sardan

ID : 10.34847/nkl.c6e9i4j8 Public
Created on 8/24/21

Notes de terrain, transcriptions d'entretiens, notes sur la langue zarma et lexiques, correspondances, schémas, articles, préparations de cours, coupures de presse, 1983 - 2008 déposés du secteur Archives de la recherche de la Médiathèque de la MMSH.

fr Recherche scientifique
fr Méthodologie
fr Anthropologie
fr Services publics
fr Santé, Services de
fr Jean-Pierre Olivier de Sardan, né en 1941, est un anthropologue français et nigérien, directeur de recherche émérite au CNRS, directeur d’études à l’EHESS, chercheur au LASDEL à Niamey (Niger), professeur associé à l’Université Abdou Moumouni à Niamey où il est responsable scientifique du master de socio-anthropologie de la santé. Après des études en sciences politiques et en sociologie, il soutient une thèse de doctorat en ethnologie en 1967 dans laquelle il étudie le changement social au sein du peuple wogo du Niger. Ses recherches sur les populations Songhaï-zarma le mènent à développer sa réflexion sur les questions méthodologiques en anthropologie. Ses domaines de recherche sont l'anthropologie de la santé, l'anthropologie du développement et s'intéressent particulièrement aux actions publiques et à la délivrance de biens et services collectifs, avec la préoccupation que ces recherches soient une ressource pour l'action publique. Bien que ses terrains se situent principalement au Niger, il a également conduit des recherches en France, au Bénin ou en Côte d'Ivoire. En 2001, il participe à la fondation du Laboratoire d’études et de recherche sur les dynamiques sociales et le développement local (LASDEL) à Niamey, dans le cadre duquel il mène désormais ses recherches. En avril 2017, Jean-Pierre Olivier de Sardan dépose une partie de ses matériaux de terrain à la phonothèque de la Maison méditerranéenne des sciences de l'homme, à Aix-en -Provence : cassettes audio, bandes magnétiques sur bobines, documents papiers, cahiers et cassettes VHS. Ces pièces, aujourd'hui entièrement numérisées, sont les supports d'entretiens audio, de films édités et non édités, de rushes sonores de films réalisés par le chercheur, ainsi que 3 boites d'archives papiers. La phonothèque a documenté et conserve plus de 60 entretiens, 9 films, 30 rushes sonores dont les notices sont consultables dans la base de données Ganoub (http://phonotheque.mmsh.huma-num.fr/dyn/portal/index.xhtml?page=alo&aloId=13239&req=11&cid=e6a32b7f-d83c-422e-9f26-21f5755
c9ea0c ). A noter également que des entretiens en langue zarma n'ont pu être encore documentés. Ce fonds audiovisuel concerne l'identité locale des habitants en Lozère dans les années 1980, les changement dans les sociétés Songhay-zarma au Niger dans les années 1960 et 1970, les modifications dans la pratique des cultes de possession au Bénin, Ghana et Côte d'Ivoire dans les années 1980 ou diverses pratiques culturelles (fêtes votives, pêche ou les modifications induites par le christianisme dans les pratiques de guérisseurs en Côte d'Ivoire). Le corpus LASDEL, lui, constitué d'entretiens réalisés par des chercheurs de ce laboratoire et couvrant la période de 2001 à 2006, porte sur le fonctionnement des services administratifs, éducatifs ou de la santé et sur le développement local ainsi que sur la crise alimentaire vers 2005, au Niger. Les archives papiers du chercheur, présentées ici et couvrant la période de 1983 à 2008, sont constituées de notes de terrain, transcriptions d'entretiens, notes sur la langue zarma et lexiques, correspondances, schémas, articles, préparations de cours ou coupures de presse. Ces documents s'inscrivent globalement dans les recherches sur l'histoire et l'organisation de villes et villages du Niger et sur le système de santé et de soins, mettent en lumière des réflexions sur la méthodologie de l'anthropologie, de l'enquête et de l'entretien et donnent accès à des commentaires de relecture d'articles de Jean-Pierre Olivier de Sardan par d'autres chercheurs. Ces papiers, répartis dans 45 chemises, sont numérisés en 1775 fichiers. Le fonds contient également des documents nativement numériques et déposés en 2021 par le chercheur. Outre plus de 450 fiches de lecture, M. Olivier de Sardan a communiqué les transcriptions d'entretiens réalisés en langue zarma, avec des anciens combattants nigériens partis à la guerre, pour l'armée française, en Algérie et en Indochine. Ces 15 entretiens sont présentés ici sur la plateforme Nakala. Enfin, parmi de nombreuses publications, nous citons le dernier ouvrage de Jean-Pierre Olivier de Sardan, intitulé La revanche des contextes et paru aux éditions Karthala en 2021.